La prunelle de Dürer

La Prunelle de Dürer, Gérard Vincent Résumé de l’éditeur:

Pour qui fréquente les ateliers, les galeries, les musées, les questions que pose Gérard Vincent dans cette enquête quasi anthropologique sur le « métier » des artistes sont évidentes. Pourtant les réponses ne vont pas de soi. Qui peint ? Pourquoi peint-il et comment ? Quand un tableau est-il terminé ? Quel accueil reçoit-il ?

A Partir du témoignage de peintres – ils ont beaucoup écrit! – de modèles, de critiques du XVe siècle finissant à notre époque, Gérard Vincent donne à voir l’avant-tableau et l’après-tableau, afin de mieux nous faciliter l’accès à l’oeuvre et à son auteur. L’acte de peindre engage au plus profond de lui-même le peintre, qui ne se contente pas de « reproduire le visible », comme le dit si bien Paul Klee, mais de « rendre visible ». Le tableau devient alors une méditation, une sorte de miroir dans lequel le regard du spectateur rencontre celui du peintre. Le tableau est un risque permanent. C’est de ce risque là que nous entretient, avec humour, érudition, et passion, Gérard Vincent.

Gérard Vincent est l’auteur de nombreux ouvrages (dont Le peuple lycéen, Les Français de A à Z, Histoire de la vie privée et la célèbre Histoire de l’homme racontée par un chat, écrite sous le pseudonyme d’Akhénaton) et peintre.

Envoyer cette page à un(e) ami(e) Envoyer cette page à un(e) ami(e)
FacebookGoogle+LinkedInautres

Envoyer un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>